Témoignage d’Yves et Martine Bergeot sur la maladie

Yves : En 2020, j’ai déclaré un myélome (cancer de la moelle osseuse).
En cette période, mon pronostic vital était engagé.

Après 5 mois de chimiothérapie, j’ai bénéficié d’une autogreffe. Cela a nécessité 3 longues semaines d’hospitalisation en milieu protégé. L’empathie et la disponibilité des équipes soignantes m’ont été d’un grand soutien.
La COVID poussant à d’autant plus de protection, Martine et moi ne pouvions nous approcher à moins de 2 mètres !Dans cette période où je me sentais si fragile, c’était bien difficile de ne pas pouvoir se tenir la main.

Au début, au-delà de nos inquiétudes, … nous étions en lune de myél…ome.
S’est ensuivie une période plus difficile car la maladie et la fatigue prenaient trop de place entre nous. Merci Vivre et Aimer, (voir le site catho de Villejuif), association qui nous est chère, et grâce à laquelle nous avons pu nous partager nos sentiments profonds sur ce que nous vivions, parler de la mort… et de nouveau, vivre en proximité.
Nous nous sommes sentis bouleversés par la façon dont nous avons été entourés, par nos enfants, nos amis et par la communauté de Sainte Thérèse, en particulier… Un dimanche, nous avons été émus de découvrir l’intention de prière proposée à la communauté pour 3 personnes dont Yves. Il y avait juste ce qu’il fallait de discrétion, de fraternité et d’humanité. Moi, Martine, j’ai touché du doigt ce que peut être la Communion des Saints. Je priais pour que Dieu nous aide dans ce que la vie nous apporterait …
La déferlante dans laquelle nous avons vécu pendant plusieurs mois nous incite à tendre vers plus de sobriété, à distinguer le superflu de l’essentiel.

Nous avons eu le temps de savourer toute la force de l’amour conjugal, filial, fraternel, amical… dont nous sommes entourés. Nous sommes aussi particulièrement sensibles à des réconciliations dont nous sommes témoins entre des personnes chères. Que de temps gâché, parfois …

On ne guérit pas d’un myélome, mais il est possible de vivre avec pendant de longues années. Nous apprenons à vivre avec la maladie. Moi, Martine, je me sens profondément soulagée, comme si, main dans la main, nous avions traversé une longue forêt dans la nuit, en courant afin d’éviter les impacts de la foudre …

« Aimons-nous vivants » … et c’est ce que nous sommes, chacun, invités à vivre.

Martine et Yves Bergeot

Marie-Louise Diouf, infirmière

Nous connaissons tous Paul Diouf, qui participe activement à l’EAP et à la catéchèse à St Cyr. Et nous rendons hommage par ces lignes à son épouse Marie-Louise (ML) qui l’accompagne et le soutient depuis 18 ans. Originaire comme Paul de la proche banlieue de Dakar (Sénégal), ML est née dans une famille catholique pratiquante, très impliquée dans l’Action Catholique des Enfants et la préparation au baptême. Arrivée en France à 16 ans, elle a épousé Paul qu’elle connaissait depuis longtemps en 2004. Trois fils leur sont nés, âgés de 16, 14 et 6 ans. Nous les rencontrons souvent le dimanche à St Cyr ! La famille s’est installée à Villejuif il y a 15 ans, rue de l’Espérance, et fréquentent depuis 2005 notre paroisse, où Paul a aussitôt pris des responsabilités. Marie-Louise outre le soin de ses trois enfants, est infirmière de nuit à l’Institut Curie à Paris. Fidèle à une vocation de présence et d’aide chrétienne, elle héberge souvent des compatriotes de passage en difficulté. Depuis 3 ans, elle s’est engagée dans une association regroupant une centaine de personnes sénégalaises originaires de la région de Dakar qui ont émigré en Europe : France, Italie, Espagne, Suisse… et même Dubaï ! Paul en est le Président. Un lien entre les membres est soigneusement entretenu par WhatsApp, permettant ainsi de faire avancer un projet de concert au profit de la construction d’une église au Sénégal ! La paroisse de St Cyr ne peut que souhaiter qu’un tel projet parvienne à son terme, montrant ainsi que la Bonne Nouvelle se propage « à travers toute la terre », ce qui est le sens même du mot catholique…
Christian Manuel

Le dimanche de la santé

le dimanche 12 février,

les paroisses de Villejuif vous invitent à une célébration communautaire du sacrement des malades

signe de la tendresse de Dieu pour toute personne qui souffre

dans chacune des paroisses au cours de la messe

Familles, amis, paroissiens,

nous sommes conviés à participer à cette  célébration,

qui se veut un temps fort d’Église,

pour entourer de notre amitié et de nos prières,

les malades qui recevront le Sacrement.

 

Des sacrements pour les malades

Parmi les sacrements que les malades peuvent demander à recevoir, il y a l’Onction des malades.

C’est le sacrement  que Dieu nous donne pour garder la foi, le courage et l’espérance quand on est atteint d’une maladie grave, avant une opération importante ou encore quand la vieillesse atteint sérieusement notre santé. On peut donc le recevoir plusieurs fois… à l’hôpital, en maison de retraite ou à domicile entouré des proches, ou encore à l’église avec la communauté.

Pensez-y et pensez aussi à le proposer à vos proches !

Le service évangélique des malades

J’étais malade et vous m’avez visité (Mt 25,36).

“C’est un exemple que je vous ai donné pour que vous fassiez vous aussi, comme moi j’ai fait pour vous”. (Jean 13,15).

 

Le Service Évangélique des Malades (S.E.M.), est un service paroissial.

Concrètement, ce Service Évangélique des Malades est constitué d’équipes de chrétiens bénévoles envoyés par la paroisse qui visitent toute personne malade, âgée ou isolée qui le désire, soit à leur domicile, soit dans les maisons de retraite ou foyers logements qui sont sur Villejuif.

Le SEM est toujours un accompagnement  qui est signe d’amitié, d’attention, de respect, témoin de l’amour de Dieu pour tous.

Auprès de la personne malade, âgée, handicapée, seule : un accompagnement humain, une écoute attentive et la proposition de la prière, du partage de la parole de Dieu, des sacrements…. C’est la présence de la communauté chrétienne à ses membres souffrants.

Auprès de notre communauté : la sensibiliser à l’existence des personnes en souffrance et le soucis de les repérer, de les porter dans la prière, de leur donner la place active qui est la leur dans la mission de l’Église.

Au fil des semaines, mois ou années une relation de confiance, d’amitié se crée, tous ces instants de partage nourrissent la personne visitée et le (ou la) bénévole.

Info et contact

 

 

Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre,
tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume !       
Mt 11, 25

En ce petit mois de Février de seulement 28 jours, réjouissons-nous de fêter à la fois Saint Valentin (le 14), Sainte Bernadette (le 18) et Notre Dame de Lourdes (le 11). Voilà qui nous prépare à entrer en Carême, avec Marie exultant son Magnificat ! Alliance et Compassion sont de véritables occasions de conversions, pour changer notre cœur, en contemplant la Passion de Jésus. Dieu a tant aimé le monde qu’il nous a donné son Fils. Aimer et servir la charité est un nouveau défi, relevant de l’audace de chacun. C’est aussi la mission du SEM (Service Evangélique des Malades) qui visite, réconforte et apporte la communion à nos proches aînés et malades.

Le 12 février prochain nous célèbrerons le Dimanche de la Santé. Médecins et soignants y témoigneront leur Espérance. Le sacrement des malades fortifiera de la Présence du Seigneur, ceux et celles qui le recevront. Notre ville, comptant trois hôpitaux, l’EHPAD Saint Exupéry et autres lieux de santé, sensibilise notre attention sur l’importance du « prendre soin » des plus fragiles. Guérir, cicatriser, rééduquer, entrer en éternité représentent une grâce, un don à recevoir avec gratitude pour tous ceux, qui nous accompagnent sur nos Chemins de Soins.

La Saint Valentin est une bonne occasion d’action de grâce pour ce grand Amour des fiancés et des déjà-mariés, sous le regard bienfaiteur de Jésus comme aux noces de Cana. En Lui, nous reconnaissons humblement sa fraternité silencieuse de Dieu fait homme. Comme la vécu Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face : Aimer c’est tout donner, jusqu’à oublier le Bien auquel nous avons contribué. Puissions-nous comme elle, changer de regard sur notre personne, sur nos frères et contempler le Bon Dieu, en acceptant de nous laisser réconcilier par Lui et nous laisser transfigurer par son Amour. Osons plonger dans la Parole de Dieu, en nous inscrivant à la semaine de prière accompagnée qui aura lieu à la Paroisse Saint Cyr du 26 mars au 1er avril prochain. Que nos cœurs deviennent semblable au Cœur de Jésus, doux et humble, pour construire la Paix tant attendue.

Bonne montée vers Pâques !

+ Jean-Pierre BIORET

Prêtre coopérateur de Villejuif

Toutes les infos et inscriptions :

 

Bonne et Sainte Année !

Paix aux hommes de bonne volonté !

Soyez la lumière pour le monde !

 

Que dire au début de cette nouvelle année, après une année marquée par la guerre en Ukraine, par de tristes nouvelles annoncées en ce samedi 31 décembre : les décès du Pape Benoît XVI, de Mgr. Daniel Labille, évêque émérite de Créteil sans oublier celui du roi du football Pélé. Tous ces personnages, ces étoiles bien brillées pendant leur vie, nous laissent encore des traces lumineuses dans nos pensées et nos mémoires. Elles sont là pour nous dire que nous aussi, nous pourrons être des étoiles qui brillent dans le monde obscur et ténébreux.

« Sois la lumière car voici ta Lumière » nous encourage le prophète Isaïe à la fête de l’Épiphanie. Nous croyons que dans la réalité toute simple de Jésus qui a pris notre chair comme dans la réalité de ses disciples, de l’Église et de nous-mêmes aujourd’hui, nous sommes capables de devenir lumière parce que Dieu en Jésus est venu pour nous comme la Lumière. L’Épiphanie, c’est donc la fête de la transformation et de la transfiguration des réalités, des choses, du monde, de l’homme et du cœur humain. C’est le fait que tout ce que nous sommes, tout ce que nous pouvons vivre, tout ce que nous pouvons expérimenter peut devenir resplendissement de la présence de Dieu.

Voilà les vœux les plus sincères qui vient du cœur pour chacun et chacune de vous.

Que cette nouvelle année vous apporte Paix et Lumière !

P Joachim NGUYEN Thanh Dam